Une grande fête pour une grande cause !

Plus de 1000 personnes ont participé à la fête de l’agriculture paysanne, une première en Haute-Savoie !

Samedi 30 septembre à Cranves-Sales, le GAEC la Pensée Sauvage avait vu les choses en grand pour célébrer les 10 ans de son AMAP « Les carottes sauvages ». Avec l’appui de l’ADDEAR de Haute-Savoie, la fête de l’agriculture paysanne a permis de rassembler paysan.ne.s et citoyen.ne.s, pour relier joyeusement agriculture et alimentation !

Un programme copieux était proposé aux visiteurs, de 10h jusqu’à tard dans la nuit ! Il était possible de participer aux ateliers proposés (tri des semences potagères, pressage du jus de pomme frais), de déambuler dans le marché paysan avec ces 14 producteurs, d’échanger avec les 15 associations présentes, de découvrir les expos sur le site, de jouer dans la piscine à foin, de se laisser guider pour visiter la ferme, assister au spectacle de clown ou de cor des alpes ou encore de se régaler à midi avec un petit menu végétarien 100% local.

L’après-midi, le chapiteau accueillait deux causeries : la première animée par Denise et Daniel Vuillon, à l’initiative de la première Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne (AMAP), qui ont partagé leur témoignage et leurs questionnements autour de la révolution des AMAP. La deuxième, animée par les associations du collectif INPACT 74, autour des enjeux de l’installation/transmission agricole en Haute-Savoie.

Et bien sûr, le grand goûter d’anniversaire pour souffler les 10 bougies de l’AMAP et des jardins, en dégustant de délicieux gâteaux.
Cette grande fête a continué toute la soirée, malgré une pluie battante. La soupe et les tartines ont réchauffé les cœurs, avant de terminer au gré de la musique des concerts du soir dans une ambiance conviviale et chaleureuse à l’abri du grand chapiteau de cirque !

« La Fête de l’agriculture paysanne », c’était l’occasion de découvrir une ferme qui préserve la vie des sols et celle de ses travailleurs, mais aussi de donner des outils à tou.te.s les citoyen.ne.s pour agir au sein de leur ville ou de leur campagne pour choisir le visage de leur lieu de vie, de leur espace nourricier.

Défense des terres : la lutte continue mais a besoin de vous près d’Annemasse

Le CABA, Collectif Alimentaire pour un Borly Autrement lutte contre l’urbanisation programmée de 20ha près d’Annemasse.
Ce collectif est composé d’agriculteurs, de citoyens, des AMAP d’Annemasse, de la confédération paysanne, de l’ADDEAR 74. Il a également reçu le soutien de la FDSEA et de la Coordination Rurale.

Plus d’infos sur le FACEBOOK Borly2/Caba et https://alternativeborly.wordpress.com/

Le collectif propose la création d’un pôle agricole et alimentaire de proximité sur la zone, véritable levier pour la mise en place d’une politique alimentaire volontariste sur notre territoire.
Pour aller plus loin et mieux nous défendre, nous avons besoin de compétences juridiques. AIDEZ NOUS !