Réseaux sociaux et vente directe

pourquoi, comment développer sa visibilité ?

Vous vendez  des produits fermiers, vous accueillez du public à la ferme (séjours, visites, loisirs, restauration…). Vous cherchez  à communiquer davantage pour trouver de nouveaux clients. Les réseaux sociaux sont des outils incontournables de communication.

Face à un nombre croissant de producteurs proposant une offre locale aux consommateurs, il convient de plus en plus de rendre visible cette offre, de renforcer la connaissance des lieux de vente et de favoriser l’achat des consommateurs auprès des producteurs. Les réseaux sociaux sont des outils permettant de répondre à ces objectifs.

Encore faut-il maîtriser un certain nombre de paramètres tels que :

mieux appréhender les enjeux et l’utilité marketing des réseaux sociaux / sensibiliser à l’intérêt commercial de Facebook pour l’entreprise / déterminer une stratégie commerciale en fonction des cibles définies / créer un compte et le paramétrer pour élaborer sa stratégie de communication / développer son cercle de cibles et/ou « amis » / animer son compte et sa ou ses pages d’entreprise / promouvoir commercialement son entreprise / calculer sa notoriété et apporter des axes d’amélioration.

Témoignages

Géraldine THOMAS. Formatrice indépendante en informatique et outils numériques.

« Le problème aujourd’hui, dans l’agriculture comme dans d’autres secteurs, c’est que de nombreux professionnels se lancent tête baissée dans la gestion des réseaux sociaux en pensant que ces derniers vont, avec quelques tweets et messages bien placés, leur apporter davantage de ventes. Une erreur qui les poussent à renoncer rapidement à ces plateformes, qui pourtant sont pleines de ressources. Avant de débuter, il semble nécessaire de suivre une formation, comme celle qui se déroulera en Savoie, le 22 janvier 2018.

Celle-ci vous apportera les bases pour bien démarrer votre présence sur les réseaux sociaux.

Elle sera dédiée à la création d’une page Facebook professionnelle, utile et efficace. Un réseau où la présence de nombreux clients potentiels attire aujourd’hui de nombreux producteurs ».

Éric, paysan.

« Je suis allé à cette formation en tant que parfait néophyte »,

témoigne Éric. Il avait même un a priori sur les réseaux sociaux : « Je voulais découvrir les outils que nos enfants utilisent au quotidien pour me faire ma propre opinion car je voyais ça un peu comme du voyeurisme ». Après cette journée de formation, Éric Foucault a quelque peu révisé son jugement : « Je reste d’avis qu’il faut bien maîtriser les choses, surtout sur le plan de la vie privée, mais j’ai découvert que les principales institutions agricoles, les associations, les grandes entreprises… avaient toutes leur compte sur les réseaux sociaux et que c’est là qu’on peut venir chercher des informations tous les jours. C’est plus actualisé et plus réactif que les sites Internet ». À l’issue de la formation, Éric Foucault a ouvert son propre compte Facebook et même si les débuts sont un peu timides, il affirme avoir l’intention de faire vivre ce compte pour développer la vente des produits de sa ferme.