À la rencontre des citoyens

Primevère


Le secteur agricole, comme d’autres, est en pleine crise depuis de nombreuses années. Et cela s’empire. On se rend compte que le modèle proposé par les responsables politiques n’est pas la solution.

L’export n’est pas la solution à un marché de la viande surchargé, dans un pays où l’on produit une viande que l’on ne consomme pas. Baisser les prix de production et augmenter les volumes ne permettra pas une meilleure rémunération des paysans au bord de la rupture. Inciter les jeunes à l’investissement, alors que leur projet est à la limite de la viabilité – avec des prix de vente optimistes – est la mise en péril de toute une génération. Contrôler et punir les paysans qui cherchent à faire leur métier, tout en laissant perdurer l’extorsion organisée par les industriels, va à l’encontre même du rôle de la justice. Considérer comme inutile le travail réalisé sur le terrain, dans les fermes, par nos diverses associations ne peut entraîner que l’appauvrissement de notre territoire et l’isolement – déjà trop important – de nos paysans.

À croire que le « syndicat agricole majoritaire » est plus intéressé par les bénéfices de l’agro-industrie que par l’avenir des paysans qu’il représente.

Le modèle agricole et sociétal de ces 40 dernières années ne nous convient pas.

Il nous a amené droit dans le mur et maintenant il nous pousse dans le ravin. Nous devons créer notre alternative et la défendre.

Adhérents de la Conf’, paysans souhaitant se réapproprier leur métier, consommateurs soucieux de leur alimentation, citoyens inquiets de la qualité de leur environnement, venez rencontrer la Conf’ sur son Stand au Salon Primevère.

Venez discuter et échanger sur nos problématiques, car c’est ensemble que l’on pourra proposer une alternative au modèle industriel actuel.

En savoir plus sur l'article

Produit par :