Pour l’abandon du projet de porcherie industrielle à Barrais-Bussoles

La Confédération paysanne de l’Allier participera cet après-midi à la manifestation organisée par le Collectif des opposants au projet de porcherie industrielle hors sol à Barrais Bussolles (CPIBB) ce vendredi, à 14h30, devant la préfecture de Moulins pour s’opposer à l’implantation de la porcherie industrielle de Barrais-Bussoles. Nous refusons ce projet et demandons que l’agriculture évolue vers des choix environnementaux, économiques et sociaux en accord avec les enjeux actuels.
L’agriculture industrielle a libéré des stocks de carbone considérables (élevage intensif, monocultures, déforestation…) et a accentué les émissions polluantes (méthane, surplus de fumiers et lisiers, nitrates etc.) ; avec des conséquences dramatiques que nous connaissons tous sur le climat, la biodiversité, l’eau.
Le projet de porcherie de Barrais-Bussolles s’inscrit dans ce modèle de production qui ne fera qu’aggraver la situation. Par ailleurs, elle entretiendra un système agronomique déconnecté des cycles naturels et de la bientraitance animale, sera énergivore (aliments des porcs produits bien loin de la porcherie etc…) et produira une viande de piètre qualité avec peu d’emplois créés.
Par contre, revendiquer la disparition totale de l’élevage comme le font certaines associations anti-spécistes est pour nous un non-sens. L’élevage maintient les surfaces prairiales, puits de carbone et garantes de la biodiversité.
De plus, sous nos latitudes, les productions végétales seraient impossibles sans apports de déjections animales, qui sont d’excellents fertilisants et favorisent l’autonomie des paysans en limitant l’utilisation d’engrais de synthèse.
L’Agriculture paysanne que nous portons est le juste milieu, car elle s’inscrit dans le développement durable en répondant aux exigences de respect de la nature et des paysan-ne-s qui travaillent avec elle au quotidien.

En savoir plus sur l'article

Produit par :
Mots-clés :
Communiqués /