Mobilisation générale pour la liberté vaccinale

Le 6 novembre, un cas de FCO (Fièvre Catarrhale Ovine) de sérotype 4 était détecté par l’intermédiaire d’un veau né en Haute Savoie et destiné à l’export.La Conf’ 74 et le Syndicat National n’ont pas tardés pour s’informer et réagir sur le sujet.

Quelques jours après l’apparition du premier cas de FCO en Haute Savoie, des mesures de sécurité disproportionnées ont été mise en place en urgence : restrictions des mouvements d’animaux, vaccination et désinsectisation obligatoire pour toutes les fermes du périmètre de 20 km autour du foyer. Ces mesures seront appliquées pratiquement de la même manière dans un second périmètre de 100 km, dans un deuxième temps.
Entre urgence et précipitation, les paysans concernés ne sont que très peu informés sur la situation, la maladie et les mesures mises en place par l’Etat.
Le 12 Novembre, la Conf74 avec l’aide du syndicat national sort un communiqué de presse dans le but d’informer les paysans sur la FCO et donner un premier positionnement du syndicat. Si certains sont vent debout contre la vaccination et la désinsectisation, le problème des restrictions de mouvement d’animaux va très vite engorger les fermes, surtout dans une région montagneuse ou le froid et la neige font leur apparition !
Le 20 Novembre, alors que sur le terrain les paysans commencent à subir la pression des vétérinaires, des représentants du syndicat accompagnés de l’ADABio rencontrent la DDPP74 pour leur faire part de leurs désaccords sur la gestion du dossier mais aussi avec l’espoir d’obtenir plus de souplesse sur le terrain. Nos propositions sont écoutées avec attention mais « les paysans doivent s’en tenir aux directives sans quoi la loi sera appliquée ! »
Pour réagir à la demande de certains paysans dans le périmètre interdit (20 km), une réunion d’information sur la maladie a lieu à Reyvroz le 22 Novembre où une trentaine de participants ont pu échanger sur le sujet. La Conf’ y était représentée par Noémie Lachenal (co-porte-parole 74), avec une vétérinaire proche du GIE Zone Verte (Grand soutien des paysans sur le sujet), et des adhérents de l’ADABio. Cette rencontre a permis l’émergence d’un collectif départemental : collectif.fco@gmail.com
Le 24 novembre a été une journée symbolique. La Conf’ avait invité l’ensemble des éleveurs, et proches du dossier à venir soutenir Nadine Mohr une agricultrice ayant préalablement refusé la vaccination auprès de son vétérinaire sanitaire, et qui était mise en demeure (par les gendarmes) de vacciner son cheptel sous huit jours. La présence du SN Nicolas Girod et d’une soixantaine de personnes dans une ambiance bon-enfant a permis des prises de paroles constructives et des échanges d’informations.
Les 28 et 29 Novembre, nos représentants au CNOPSAV et à la réunion en préfecture74 réaffirment notre détermination, alors que suite à de nouveaux résultats positifs (à ce jour 9 fermes sont concernées) le Périmètre interdit est encore modifié et couvre maintenant 184 communes en Haute-Savoie et 24 dans l’Ain.

Positions de la Conf’ :

  • Liberté vaccinale dans toutes les zones.
  • Mouvements autorisés entre toutes les zones suivant le protocole mis en place pour les dérogations.
  • Prise en charge de toutes les PCR par l’Etat
  • Désinsectisation des animaux : abandonnée, jusqu’à réapparition des vecteurs.
  • Mouvements vers abattoirs sans conditions.
  • Vaccination des animaux destinés à l’export.
  • Pas d’abattage obligatoire des animaux.
  • Suivi des troupeaux tout l’hiver pour mieux connaître le statut sanitaire et l’épidémiologie.

Plus d’infos sur: haute-savoie.confederationpaysanne.fr