LAP 4 – Mars 2018

Lactalis, fleuron de l’industrie laitière ou fleuron de l’impunité?

Comment Lactalis peut-il sans aucun scrupule placer 2 milliards d’Euros au Luxembourg grâce à un montage financier qui échappe au fisc et en même temps laisser ses producteurs, qui fournissent la matière première de cet enrichissement, au bord de la banqueroute?
Comment l’état peut-il sans aucun scrupule proclamer au tribunal, des liquidations judiciaires de centaines d’éleveur ruinés par leur laiterie qui ne leur a pas payé leur lait à la hauteur de leur coût de production, et en même temps laisser s’envoler des millions ou milliards d’Euros qui lui sont dûs? Pourquoi autant d’injustice?
A quand notre lait va-t-il être rémunéré à sa vraie valeur pour que les paysans qui mettent tant d’efforts au quotidien pour fournir un lait de qualité puissent vivre dignement de leur passion?
Veux-t-on encore des producteurs de lait demain sur tout le territoire pour continuer à vendre l’exellence laitière française?
Sans des paysans nombreux cela risque d’être plus difficile pour Mr Besnier. Lactalis est bien content de pouvoir mettre sur ses camenmberts Président, une Normande en train de pâturer sous un pommier mais le consommateur n’est pas dupe, il a besoin de vérité.
Nous aussi on veut savoir la vérité sur l’opacité de ce géant du lait. Mr Macron nous a fait de belles promesses. Au gouvernement de faire respecter la loi Sapin 2 et les engagements qu’ils se sont donnés lors des Etats généraux de l’alimentation pour avoir enfin une juste répartition de la valeur entre nous producteurs, industriels et distributeurs.
Il en temps de passer à l’action….

Un petit florilège des méfaits de Lactalis :
• Sous-rémunère les éleveurs
• Restreint ses producteurs à la liberté d’expression et syndicale
• Ne publie pas ses comptes
• Pratique l’évasion ficscale
• S’asseoit sur les règlementations environnementales et sur le code l’urbanisme
• Enchaîne les condamnations : fraude, falsififaction, entente sur les prix, silence sur des éléments sanitaires, s’oppose aux contrôles

Guillaume Padet, paysan à Civens (42)

Sommaire

Conf’Aura

  • Contrôles sanitaires : avancées dans les départements
  • Procès des 1 000 vaches : on a besoin de votre soutien !
  • Les Caj de la région AURA essaiment en PACA !

Savoie

  • A.G. : changement de date !
  • Une lutte qui Bure

Haute-Savoie

  • Une A.G. conviviale pour dresser le bilan de l’année 2017
  • Les Savoie en nombre pour fêter la fin du projet d’aéroport

Dossier

  • SDREA : explications sur le nouveau contrôle des structures

Loire

  • Mieux comprendre la Safer pour une veille efficace
  • Le Treuil : où en est-on ?

Puy-de-Dôme

  • Droits sociaux : une bataille de gagnée, mais pas la guerre
  • La Commission PPAM en ébullition

Isère

  • Paysans dans le Gas
  • Allons voir Semences du futur

Agriculture Paysanne

  • « Je sème, tu sèmes,… ils s’aiment ! » du maïs population
  • Installation progressive aux côtés de paysans

Portrait de ferme

  • Les magasins de producteurs ont le vent en poupe !