LAP 11 – Novembre 2018

D’ici ou d’ailleurs

Le 17 novembre, des milliers d’automobilistes se donnent rendez-vous sur les réseaux sociaux pour bloquer les routes, pour protester contre la hausse des prix des carburants. Cette mobilisation m’interpelle et je me demande si cette augmentation n’est pas salutaire pour accélérer la transition énergétique même si c’est sûr qu’un plein de trafic à 110 euros ça fait mal…

On parle souvent de juste prix pour nos produits, mais quels seraient les prix des carburants si la France se brouillait avec l’Arabie Saoudite en ne lui vendant plus d’armes pour combattre le Yémen par exemple… Nos produits seraient peut-être plus concurrentiels.

Un comtois, ça boit moins de G.N.R. que les 200 chevaux d’un John Deere !

À la différence de l’agriculture industrielle toujours plus consommatrice de chimie, de transport et de pharmacie, l’Agriculture paysanne, que nous portons, contribue-t-elle à tempérer notre planète ? Le rapport du Giec annonce que faire plonger les émissions de CO2 est une nécessité pour tenter de rester à une augmentation de +1.5° à la surface du globe.

Amender ses sols avec des matières organiques animales produites sur la ferme, c’est plus propre que d’extraire des engrais à l’autre bout du monde pour les faire acheminer (comme 90 % des marchandises) sur des cargos géants qui émettent l’équivalent en CO2 de milliers de voitures.

Chaque denrée que nous produisons permet aux citoyen-nes d’avoir le choix entre un produit local et un produit d’ailleurs. Sans notre métier, la voie est ouverte à plus de standardisation, à moins de diversité.

Chaque jour, par nos pratiques de bon sens paysan, nous contribuons à faire en sorte que notre chère terre supporte mieux ce que d’autres lui font subir. L’Agriculture paysanne, c’est un art de vivre qui, non content de créer des produits d’exceptions, participe au refroidissement climatique, et ça c’est déjà une satisfaction en soi.

Antoine Foulu-Mion, paysan à Chateauvilain

Sommaire

Conf’Aura

  • Vivea met à mal la transmission des fermes au profit des agri-business
  • Calamités agricoles : Sécheresse

Savoie

  • Franc succès pour la fête de l’agriculture paysanne

Haute-Savoie

  • Une semaine conviviale et fédératrice
  • Dynamique laitière en zone Reblochon

Dossier

  • A45 : L’histoire d’une victoire

Loire

  • Les enjeux du foncier à la portée de tous
  • L’installation et l’agriculture Bio ne sont pas les bienvenues

Puy-de-Dôme

  • PPAM ; reconnaître leurs multiples usages
  • oPACité

Isère

  • Hommage à Vincent LERAS

Agriculture Paysanne

  • Planches permanentes en maraîchage
  • Les friches : un potentiel pour l’installation ou pour sécuriser son système fourrager !

Portrait de ferme

  • Le GAEC Poil et Laine : une ferme pour deux