La biosécurité en élevage de volailles (se préparer pour résister)

Depuis la fin 2016 , les producteurs de volailles sont sous pression.

Nous devons respecter des normes de biosécurité de plus en plus sévères.
Devant l’obligation de chaque éleveur, de suivre une formation.

La Conf’ soutient les paysans

La Conf’ de la Loire a proposé début 2017, 3 sessions de formation d’une journée, pour mettre en place ces normes sur nos fermes et appréhender sereinement les évolutions où une cinquantaine de paysans se sont retrouvés .
La conf’ nationale a beaucoup travaillé sur le sujet, particulièrement les éleveurs du sud-ouest, très touchés par les dernières crises.
Après une année de réunions et de rencontres avec la DGAL(1) et l’ITAVI(2), un colloque organisé par la conf’ a eu lieu à Billère (proche de Pau) avec pour thème :
Influenza aviaire, réflexions scientifiques et avenir de la filière volaille.
Où un guide nous est présenté: La biosécurité pour les petits élevages de volailles en circuit court et en autarcie.
Ce document qui reste un document de travail est à votre disposition.
Des éléments changent chaque semaine, les discussions sont en cours.

La conf’ de la Loire a rencontré la DDPP(3) le 27 février 2018 pour discuter entre autre de ce guide .
Plusieurs points sont en effet, toujours en débat.

Contrôles de la DDPP à venir

Ils nous ont annoncé 40 contrôles en élevages de volailles en 2018 .
Où 4 Points seront particulièrement visés :

  • + Le plan de la ferme avec la définition des zones ( 1 publique , 2 exploitation, 3 zone avicole avec la ou les UP (4)( qu’il est préférable de définir en fonction du risque salmonelle)
  • + Le plan de nettoyage et désinfection
  • + Les précisions sur les vides sanitaires
  • La mise en place du sas dans la zone avicole

Ensuite nous conseillons de pouvoir présenter :

  • + Le cahier d’élevage
  • + Les résultats d’analyses ( salmonelles) si la ferme y est soumise ( plus de 250 volailles en présence simultanés sur la ferme)
  • + La nomination du vétérinaire sanitaire

Les différents points notés + sont des documents administratifs qui rendront le contrôle plus serein.

S’il y a non conformité , le contrôleur vous proposera une échéance pour les travaux (que vous pouvez négocier), et vous recevrez une mise en demeure ( c’est une procédure administrative, ne pas s’inquiéter )

Ne lâchons rien

Étant donné qu’il y a une histoire sur nos fermes ce ne sera pas toujours facile à mettre en place.
Donc pour les nouvelles installations ou les aménagements à venir sur les fermes, nous devrons prévoir des zones spécifiques à chaque espèce, avec des petits bâtiments ( pour la mise en place des UP ).
Ne lâchons rien, aucun producteur de volailles se doit d’arrêter !!!

Thierry Pallanche producteur de volailles à Saint Martin La Sauveté
1-DGAL : Direction Générale de L’Alimentation ( niveau national)
2-ITAVI : Institut Technique de l’Aviculture
3-DDPP : Direction Départementale de la Protection des Populations
4-UP : Unité de Production