Cantines de Lyon : « Élevons » le débat !


Ce week-end, une énième polémique concernant l’agriculture et l’alimentation est venue alimenter la politique des petites phrases. Dans ce faux débat caricatural avec des réactions surdimensionnées, les politiciens de tous bords instrumentalisent notre agriculture et l’alimentation de nos enfants. L’approche des différentes échéances politiques n’y est sans doute pas étrangère. A la Confédération Paysanne, nous préférons élever le débat.

Sans revenir sur les déclarations de Gérard Collomb (son équipe municipale avait déjà mis en place une mesure similaire au printemps dernier), ni sur la sortie hasardeuse du Maire de Lyon, nous défendons l’idée que l’alimentation de nos enfants doit être équilibrée et nous resterons vigilant.e.s au fait que cette mesure reste provisoire !

Nous estimons impératif que les cantines lyonnaises puissent à court terme revenir à des repas avec viande. Nous demandons qu’elles soient un lieu de justice, d’équilibre et de souveraineté alimentaire.

Nous partageons cependant les inquiétudes légitimes quant à la qualité de la viande. Il est pour nous urgent de privilégier la qualité à la quantité. Rappelons l’essentiel : les enfants ne doivent pas manger de la viande importée, fusse-t-elle bio, pas plus que de la viande locale nourrie aux OGM d’outre-atlantique. Nous invitons la Ville de Lyon à se rapprocher des éleveurs pour organiser une filière d’approvisionnement en viande locale de qualité. Notre réseau Confédération Paysanne est prêt à apporter à toutes les municipalités qui s’interrogent sur la place de la viande dans leur cantine, de réelles perspectives plutôt que des débats stériles et politiciens !

Contact : Antoine PARISET, porte-parole de la Confédération Paysanne du Rhône06 45 71 30 76

En savoir plus sur l'article

Produit par :