Bilan 2018 des attaques de loups dans la Drôme − 190 attaques comptabilisées en Drôme

Le Diois a subi 39 attaques sur 163 ovins et un bovin à Lesches-en-Diois. Les attaques sont étalées de mars à novembre, lorsque les bêtes sont encore en extérieur la journée. À Chalancon, un troupeau a subi, en une seule fois, une disparition de trente animaux, comme à Saint-Dizier en Diois où trente ovins sont morts. Si on rajoute les disparus aux animaux morts, on arrive à 300 animaux concernés.

Dans la vallée de Saoû- Roubion, 98 morts ont été comptés, dont 2 bovines et une chèvre, et 7 ont disparu sur 28 attaques indemnisées, sur toute l’année. Le 24 décembre un éleveur a passé le réveillon à compter ses 21 bêtes mortes et à chercher les 3 disparues. Dans le Ventouret, 29 animaux sont morts et 61 ont disparu en 8 attaques.

Sur le secteur du Jacou, 8 attaques à Glandage et à Trechenu Creyers ont fait 18 morts et 8 disparus. Entre Boulc et Lus la croix Haute, le loup a fait 18 victimes et 7 disparus en 9 fois. La zone Vercors autour de Treschenu Creyers et Saint Agnan en Vercors a subi 7 attaques qui ont fait 7 morts et 1 disparu. C’est le Vercors ouest qui compte le plus de pertes. 68 attaques ont été indemnisées, avec 173 morts et 39 disparus. Hormis le mois de mars, tous les mois de l’année sont concernés. À Bouvante, le 17 octobre, un troupeau a perdu 37 animaux.

La zone Lure autour de Ferrassières et Barret de Lioure, 43 bêtes mortes et 52 disparues en 7 attaques laissent un bilan très lourd en peu de temps. Deux troupeaux ont été lourdement impactés, avec 33 pour l’un et 53 à Izon la Bruisse. Dans les Baronnies, 6 attaques ont fait 10 morts et 5 disparus. Dans le massif de la Galaure et la vallée de la Drôme, on trouve une attaque de loup à Bathernay, les 9 autres sont dues aux chiens. Les bêtes mortes et disparues n’ont pas fait l’objet d’indemnisation.

On est donc sur 565 animaux indemnisés entre les tués et les disparus, avec 7 bovins, 4 caprins et 429 ovins tués. Les disparus ne sont que des ovins. Ce sont 620 animaux perdus, qui n’ont pas été indemnisés dans leur totalité.

Pour le premier mois de l’année, au 25 janvier, déjà 22 attaques ont été indemnisées. Bezaudun sur Bine a déjà compté quatre attaques et sept animaux essentiellement des caprins, Montbrun les Bains en compte une, Gigors et Lozeron déjà une attaque, Ourches, deux et St Jean en Royans, une. Une nouvelle attaque vient d’être signalée sur Bezaudun sur Bine ayant fait une victime.

La Direction départementale du Territoire donne tous les mois le bilan des indemnisations et veille sur la prédation et le pastoralisme.

Corinne Lodier, journaliste
Journal Le Crestois du 2 février 2019

En savoir plus sur l'article

Produit par :