AG 2018 dans les bureaux de la DDT

L’assemblée générale de la conf’63 s’est tenue le 28 février 2018 à la maison des paysans. L’assemblée s’est vu présenter les différents travaux du syndicat et les orientations à venir. Les enjeux sont importants compte tenu des élections professionnelles qui se profilent à l’horizon.

Il a été acté que la conf’63, très présente sur le terrain, doit continuer ce travail d’accompagnement juridique et réglementaire.

Dire ce que l’on fait

Pour sensibiliser les paysans à nous rejoindre, nous ne devons plus nous contenter de « faire », il faut aussi « dire » ce que l’on fait. Ce sera notre meilleure campagne. Il est tenu compte que nous ne sommes pas des politiques, mais bien des syndicalistes avec un projet nommé « l’agriculture paysanne ».

Être au service des paysans

Nous n’avons pas d’autres objectifs que d’être au service des paysans victimes d’injustices, tant au niveau des attributions de la Pac que de la répartition du foncier, et malheureusement bien d’autres problématiques. Nous gérons depuis plusieurs mois ces dossiers au cas par cas, à la marge de négociations avec les différentes institutions compétentes et obtenons de bons résultats. Il ne faut pas lever la garde et chacun d’entre nous doit avoir le double rôle de veilleur et lanceur d’alerte.

Clarifier la PAC

La Pac est la clé de voûte économique de nos fermes. Aussi une délégation d’une douzaine de personnes a terminé cette A.G. à la D.D.T. du Puy-de-Dôme. Ce moment fort a permis d’énumérer avec Alfred Gros, directeur du service économie agricole, quelques dossiers sensibles. Le processus de dématérialisation des démarches administratives suscite les plus vives inquiétudes et difficultés parmi les paysans. La vertu de simplification largement plébiscitée par les services de l’État est loin de faire sens aux yeux des paysans ! Le manque de lisibilité est intenable : à quoi correspondent les versements A.S.P. ? Les relevés de situation telepac sont difficiles à interpréter. Même les agents de l’administration ne semblent pas plus à l’aise pour l’expliquer. Il a été pris en compte également le malaise des salariés de la D.D.T. suite aux difficultés connues depuis 2015 pour attribuer les aides.
Cette assemblée a marqué sa confiance auprès du conseil d’administration et a validé le planning prévu pour les élections chambre d’agriculture.